Histoire de Sorbonne Université

Gril d'Albert, tirage photographique (24x18 cm) daté du 29/09/1969, issu du fonds photographique de la construction du campus PMC
Sorbonne Université est née le 1e janvier 2018 de la fusion de l’université de lettres et sciences humaines Paris-Sorbonne (Paris IV) et de l’université de sciences et de médecine Pierre et Marie Curie (Paris VI), elles-mêmes issues de l’historique Université de Paris. Composée aujourd’hui de trois facultés héritées de cette fusion (Lettes, Sciences & Ingénierie, Médecine) et répartie sur de nombreux sites et campus franciliens mais également présentes sur les littéraux par ses trois stations marines, Sorbonne Université porte une histoire riche et variée, racontée par ses nombreux fonds archives que la BSU conserve et valorise par des projets de numérisation.
 

Fonds photographique de la construction du campus Pierre et Marie Curie

Le campus Pierre et Marie Curie de la faculté des Sciences & Ingénierie de Sorbonne Université, encore surnommé « campus Jussieu », s'étend sur environ 14 hectares, à la place l’ancienne Halle aux vins, entre le boulevard Saint-Germain et le Muséum national d’Histoire naturelle, le long du quai Saint-Bernard du 5e arrondissement de Paris. L’idée de déplacer la faculté des Sciences sur ce site prend ses origines dès les années 1930, lorsqu’un besoin de place s’impose en raison de l’augmentation des effectifs étudiants, de la diversité des disciplines enseignées et du nombre insuffisant de locaux dans la nouvelle Sorbonne. En 1946, un accord interministériel affecte le site à la faculté des Sciences.

C’est entre 1958 et 1961 que sont construits les premiers éléments architecturaux marquants du campus, dont les deux barres élaborées par Urbain Cassan, dites « barres Cassan » ; l’une parallèle à la Seine et le quai Saint-Bernard, l’autre parallèle au Jardin des Plantes du Muséum. En 1962, avec l’intervention d’André Malraux, ministre des Affaires culturelles, c’est Édouard Albert qui est désigné pour élaborer le reste du nouveau campus, avec l’accord du doyen de la Faculté des sciences de Paris, Marc Zamansky. C’est un bâtiment en forme de quadrillage qui se dessine alors dans l’esprit de l’architecte, une forme qui lui vaut le nom de « Gril d’Albert ». La construction débute en 1964 et s’achève en 1972, notamment avec la fin de construction de la tour Zamansky. Le Gril se divise en tour et en section, les tours sont numérotées et correspondent à chaque croisement de la grille. Le campus de Jussieu ne fut pas réalisé tel qu’Edouard Albert l’avait envisagé : en 1968, il disparut prématurément et ses plans ne furent pas entièrement exécutés par ses coéquipiers architectes.

Le fonds numérisé est constitué de 79 photographies conditionnées individuellement et 92 photographies conditionnées dans un album produit entre 1959 et 1971 par les différentes entreprises de construction du campus, afin de renseigner l'avancée des travaux et constituer le dossier des ouvrages exécutés. Nous trouvons ainsi des photographies relatives à la Halle aux vins avant sa démolition pour y construire le « Gril d'Albert », mais également des photographies de la construction de ce dernier et du paysage environnant, à différentes étapes de son édification.

Plus d’informations sur ce fonds d’archives dans Calames

Accès à la collection